atelier

blaq ARCHITECTURES

38 rue Roger Salengro
59260 Hellemmes - LILLE Métropole (France)
T +33 (0)3 20 21 99 77
F +33 (0)3 20 21 99 78

contact@blaq.fr

 

 
équipe-blaq.gif

L'équipe

L’acronyme blaqb pour Bouffart, l pour Leclercq, a pour atelier, q pour quatra - est né par jeu, au lendemain d’une transmission longue de quatorze années d’association dans une structure d’agence classique.

blaq est une histoire d’amitié duelle, antagoniste qui se développe dans la complicité et se pose d’emblée dans la perspective d’une qualité architecturale intemporelle.

Fin juin 2010, l’atelier blaq fait son entrée sur la scène lilloise avec une nouvelle identité visuelle, un logo au lettrage original niché dans un rectangle d’or et un projet d’écritures architecturales plurielles souligné par le terme «architectures».

C’est au cours de leur diplôme sur la ville de Roubaix en octobre 1993 que Xavier Bouffart et Jean-Luc Leclercq synthétisent la volonté de créer ensemble l’atelier où règne l’exercice collectif.  Et le premier concours étudiant gagné et réalisé en duo en sera l’acte fondateur.

Tous deux nés en 1968, Xavier Bouffart et Jean-Luc Leclercq se rencontrent à l’Ecole d’Architecture de Lille - Régions Nord et sympathisent en 1989 lors des réflexions autour de la réforme de l’enseignement de l’architecture en France.

Leur formation à l’Ecole d’Architecture de Lille est fortement influencée par l’enseignement de Paul Bossard et l’atelier de Thierry Verbiest.

Ils font leurs premières armes d’architecte dans un parcours formateur chez Bernard Bassez (1989-1991), architecte enseignant à l’Ecole et, expérimentent leurs premiers concours (1992-1994) à l’échelle nationale et européenne.

Des concours pour étudiants ou réservés aux jeunes architectes confortent le duo dans sa capacité à travailler ensemble dans la complémentarité: P.A.N. «Ville et Université» à Lille (1991) ; pour l’Ecole d’Architecture et de Design Future Bauhaus (1993) à Dessau (Allemagne) et l’Europan 4 (1996) sur le thème «construire la ville sur la ville» à Mayence (Allemagne).

Ils gagnent et réalisent leur premier concours étudiant, le Pavillon d’Exposition Ephémère place Rihour à Lille (1991) et participent ensemble à des concours européens et nationaux en collaboration avec l’agence Ausia (Bruxelles, Lille, Paris) : requalification de la H. Heine Strasse à Berlin (1993), projet mentionné; concours lancé par le maître d’ouvrage S.A.G.I. pour deux îlots de 300 logements sociaux, Porte d’Aubervilliers, à Paris (1994), projet classé 4ème sur 18 invités.

Des rencontres avec des architectes de renommée internationale (Emilio Ambasz, Françoise Hélène Jourda) scellent leur amitié et fondent leur conception du métier comme ouverture sur trois champs disciplinaires exploratoires incontournables: paysage, urbanisme, écologie.

L’architecture de Xavier Bouffart et Jean-Luc Leclercq se veut généraliste pour répondre à tout type de projet et de commande sans jamais proposer de solutions au maître d’ouvrage mais des directions à explorer. Leur production, du logement social au groupe scolaire, de l’espace culturel au siège social d’une multinationale en passant par l’équipement universitaire, affirme la polyvalence de leur savoir-faire dans une démarche architecturale globale, de la conception au suivi de chantier. La création d’un espace, d’un lieu de vie joue avec les contraintes pour les détourner au nom d’une «poétique pragmatique». Concevoir un bâtiment, façonner des morceaux de territoires, c’est construire dans le respect du site, de l’environnement et des personnes en réinventant toutes les modalités de l’être en groupe. 

Issus des régions Nord (le Pas-de-Calais et la Somme), leur installation et l’ancrage dans la ville de Lille coïncident avec le démarrage du quartier d’Euralille1 voulu par Pierre Mauroy et mis en scène par l’architecte Néerlandais Rem Koolhaas, seul chantier ouvert en Europe en 1993.

En 1994, ils ouvrent leur premier atelier rue des Arts à Roubaix dans un contexte de crise pour la profession et créent un collectif qui débouche en 1995 sur l’association d’architectes, urbanistes et paysagistes dans Atelier Nord.

Fortement marqués par l’architecture et l’urbanisme des «30 glorieuses 1950-70» - révélateurs du vrai visage de la Métropole Lilloise - la lecture de Gilles Deleuze, Félix Guattari (Les trois écologies), ils n’ont de cesse de s’opposer et de s’imposer dans la complémentarité: deux personnalités mues par une tension positive, constructive qui s’approprient tout naturellement cette citation d’André Gide : 

«nous nous développons dans la sympathie, mais c’est en nous opposant que nous apprenons à nous connaître».

Depuis vingt ans, Xavier Bouffart et Jean-Luc Leclercq concentrent leur questionnement sur la conception d’une ville moderne  privilégiant la densité, la dimension du paysage - faire revenir la nature en ville- par l’usage de la toiture, la jouissance d’un espace extérieur,  l’éclairage naturel et la séparation de la voiture. Tous leurs projets intègrent une dimension paysagère, explorant l’écologie environnementale et sociale.

L’activité de l’atelier blaq s’oriente désormais vers les secteurs où les acquis de l’écologie permettent le dialogue évident et sincère entre la maîtrise d’ouvrage et son architecte, sans exclusive: la Culture, le Tertiaire, le Logement, la Santé, l’Enseignement.